La réalisation rapide du tunnel CFF à double voie à Gléresse est une requête essentielle des communes de la rive gauche du lac de Bienne et de la région. Le seul tronçon à voie unique entre le lac de Constance et le lac Léman, à Gléresse, est un veritable goulet d'étranglement. Ce tronçon long de 1800 m rend impossible un service optimal du noeud ferroviaire de Bienne pour les trains grandes lignes et le trafic marchandises. De plus, cette situation menace l'offre de trains régionaux.

infografik

Trains grandes lignes et trains régionaux : encombrement
Le tronçon Bienne-Neuchâtel est d'ores et déjà surchargé: pourtant urgentes, les cadences à la demi-heure des trains ICN des grandes lignes de Zurich/Bâle via Bienne en direction de la Suisse romande, ne peuvent pas être appliquées sans prétériter les offers de trains régionaux actuelles. La demande de la cadence à la demi-heure des trains régionaux est impossible à satisfaire sans le tunnel de Gléresse.

Trafic marchandises : à l'arrêt
Le goulet d'étranglement affecte aussi le trafic marchandises. Le tribunal arbitral a été saisi deux fois, il y a deux ans, à propos de changements touchant le trafic regional et le trafic marchandises, juste avant que des solutions de compromis puissant être trouvées. Et la demande concernant le trafic marchandises augmentera dans les années à venir.

Le paysage et la population touchés
Le vignoble de la rive gauche du lac de Bienne figure à l'inventaire fédéral des paysages d'importance nationale. Le village vigneron de Gléresse et les hameaux avoisinants – qui sont tous des lieux protégés de grande valeur – souffrent des importantes nuisances phoniques et des vibrations provoquées par le passage des trains, qui circulent à quelques mètres seulement des bâtiments d'habitation, de l'école, et de la rive du lac.

bahnlinien

 

 


Un large soutien

Au printemps 2006, et en l'espace de deux semaines, près de 5000 personnes des environs de la rive gauche du lac de Bienne ont signé une pétition. Le comité à l'origine de cette pétition avait obtenu le soutien de tous les maires et mairesses de l'association seeland.biel/bienne.

En outre, dans le cadre de la procédure de consultation du programme ZEB, le Conseil d'Etat demande l'introduction du tunnel de Gléresse dans l'offre de base ZEB. Le gouvernement a le soutien du parlement cantonal. Une motion interpartis correspondante a été déposée en janvier 2007. Les conférences des directeurs cantonaux des transports publics de Suisse occidentale (BE, FR, GE, JU, NE, VD, VS) et du nord-ouest de la Suisse (AG, BE, BL, BS, JU, SO) plaident aussi pour la suppression rapide de ce goulet d'étranglement qui affecte la ligne du pied du Jura.

 

Actuel

La réalisation rapide du tunnel CFF à double voie à Gléresse est une requête essentielle des communes de la rive gauche du lac de Bienne et de la région. Le seul tronçon à voie unique entre le lac de Constance et le lac Léman, à Gléresse, est un veritable goulet d'étranglement. Ce tronçon long de 1800 m rend impossible un service optimal du noeud ferroviaire de Bienne pour les trains grandes lignes et le trafic marchandises. De plus, cette situation menace l'offre de trains régionaux.

Lire la suite...

Patronat